La blockchain contre la falsification des diplômes

SWITCHverify permet de certifier les diplômes des hautes écoles, de les protéger contre la contrefaçon et de vérifier efficacement leur authenticité.

Texte: Robert Ott, publié le 23.11.2020

La falsification de diplômes représente un problème très sérieux dans le secteur universitaire. Si l’on effectue une recherche Google avec les mots-clés «acheter un faux diplôme», des millions de résultats sont annoncés. Certains prestataires garantissent même l’obtention d’un diplôme falsifié en l’espace de 24 heures.

De nos jours, les diplômes de hautes écoles peuvent être modifiés en quelques clics, notamment les données sensibles telles que les notes ou encore le nom du jeune diplômé. Les diplômes falsifiés peuvent nuire considérablement à la crédibilité des institutions ainsi qu’à l’ensemble de la formation supérieure. En outre, il arrive que des employeurs potentiels contactent les hautes écoles pour s’assurer que les diplômes reçus de tel ou tel candidat sont authentiques. Dans les hautes écoles, ces demandes entraînent une charge administrative considérable, qui peut être éliminée grâce à une solution moderne. Ce souhait de solution commune pour les hautes écoles suisses a été entendu par SWITCH et réalisé avec SWITCHverify.

SWITCHverify protège contre les falsifications de diplômes

SWITCHverify est une solution simple et rapide permettant d’enregistrer l’empreinte numérique d’un diplôme dans une blockchain publique. Ceci permet de vérifier l’authenticité d’un diplôme à tout moment et en quelques secondes.

Certifier les diplômes

Les hautes écoles peuvent très facilement faire certifier les diplômes: l’organisation détermine les documents PDF qu’elle souhaite certifier. Les documents peuvent être certifiés de manière automatisée dans le système ERP/LMS existant de l’université via API ou manuellement via une application Web. Le diplôme est ensuite complété par SWITCHverify avec des éléments de sécurité sous forme de métadonnées. Une empreinte numérique du document (hachage) est également stockée dans une blockchain.

Authentifier les diplômes en temps réel

L’authenticité des diplômes certifiés par SWITCHverify est vérifiable par glisser-déposer sur switch.ch/verify ou sur le site Web d’une organisation. Le résultat s’affiche immédiatement.

Privacy by design, mise en œuvre technique simple et peu coûteuse

SWITCHverify est conforme aux directives suisses et européennes en matière de protection des données; le document n’est pas téléchargé dans le cloud, ni pour la certification ni pour la vérification. L’utilisation via une API (certification automatisée) ou via une application Web (certification manuelle par glisser-déposer) autorise une mise en œuvre technique simple. Les coûts sont basés sur le nombre d’étudiants et l’organisation.

De projet pilote à service

SWITCHverify est disponible en projet pilote depuis juillet 2020 et est connecté à différentes hautes écoles, comme p. ex. l’Université de Saint-Gall (HSG). Pour le Chief Information Officer, Harald Rotter, SWITCHverify est déjà «une solution efficace et discrète pour certifier nos diplômes en toute sécurité et pour nous débarrasser des charges administratives superflues liées à l’authentification de diplômes». Des optimisations de la connexion sont encore en cours, mais le projet pilote a déjà un caractère productif. SWITCHverify devrait passer au statut de service productif d’ici au 1er janvier 2022.

Les processus d’intégration des hautes écoles intéressées sont déjà lancés. N’hésitez pas à nous contacter:

E-Mail: verify@switch.ch

Robert Ott, chef de projet SWITCHverify
Tania Stephan, Head of Procurement
Laurent Combe, Sales SWITCHverify (fr,it)

switch.ch/verify

L'auteur
Robert   Ott

Robert Ott

Robert Ott travaille depuis février 2020 chez SWITCH et dirige le projet SWITCHverify. Avant cela, il a travaillé pour diverses start-up dans le domaine de l’innovation en Suisse et aux États-Unis. Il est diplômé d’un Master en informatique de l’université de Wollongong en Australie.

E-mail
Autres articles